Notre société fait face à de grands fléaux : obésité, cancer, diabète, maladies auto-immunes,….Leur point commun ? L’inflammation chronique.

Chaque jour, notre organisme œuvre pour rester dans un état d’équilibre, aussi appelé homéostasie. A son arc, plusieurs outils dont celui de l’inflammation.  Contrairement à l’inflammation qui est naturelle et passagère, l’inflammation chronique est évolutive et devient le terreau fertile à de nombreuses maladies.

L’inflammation, qu’est-ce que c’est exactement ?

L’inflammation est une réaction immunitaire, naturelle, de l’organisme pour combattre une agression provenant de l’extérieur (piqûre, bactérie,..). Ces réactions ont pour objectif de rétablir l’équilibre dans le corps. Ce sont par exemple les rougeurs, les douleurs, les enflures, les chaleurs,… Ces dernières évoluent très souvent vers la guérison.

Mais, par la répétition de mauvaises habitudes de vie, l’inflammation peut évoluer pour devenir aiguë puis chronique. Découvrons ensemble ce processus.

Pour rester en bonne santé, l’organisme dispose d’organes émonctoires qui lui permettent d’évacuer les déchets. Ces organes sont le foie, les intestins, les reins, les poumons et la peau. Ces derniers éliminent les déchets sous différentes formes : selles, urines, CO2, transpiration et sébum.

Il arrive que le corps sature et ne soit plus en mesure d’évacuer ses déchets correctement, qui restent enfermés dans les liquides corporels. Par conséquent, le corps s’acidifie et l’équilibre acido-basique est perturbé. Sursollicité, le système immunitaire s’emballe et l’inflammation aiguë apparait.

Avec le temps et si aucune action n’est mise en place, les déchets continuent de s’accumuler dans tous les liquides corporels (sang, lymphe, liquides extra et intra-cellulaires). L’inflammation chronique s’installe donc, petit à petit, silencieusement, au sein de l’organisme jusqu’à créer un lit favorable aux maladies.

Cet état inflammatoire est bien souvent le résultat d’un cumul de facteurs le favorisant comme une alimentation inadaptée, le stress, l’obésité, un intestin poreux (qui laisse passer les déchets dans le sang au lieu de les évacuer), un microbiote déséquilibré, la sédentarité,…

Ces facteurs sont responsables d’un déséquilibre au sein de l’organisme et les conséquences peuvent être désastreuses sur le long terme, avec l’apparition de maux chroniques et de maladies plus ou moins graves.

Quels sont les signes d’une inflammation ?

Le corps envoie toujours des signes pour signifier un déséquilibre interne. En cas d’inflammation aiguë, voici une liste non exhaustive des symptômes pouvant apparaitre :

  • Cheveux et ongles cassants
  • Caries dentaires à répétition
  • Gencives qui saignent
  • Problèmes de peau : eczéma, psoriasis
  • Reflux acides
  • Irritabilité
  • Réveils nocturnes
  • Douleurs digestives : ballonnements, gazs excessifs, constipation
  • Crise de goutte
  • Fatigue très importante
  • Migraines
  • Douleurs articulaires et corporelles (rhumatisme, ostéoporose, arthrite, polyarthrite, arthrose, sciatique, hernie discale,…)

Dans la plupart des cas, ces symptômes nous paraissent bénins et n’attirent donc pas vraiment notre attention. La médecine allopathique, dont le rôle est de supprimer/soulager le symptôme, prescrira un médicament anti-inflammatoire / anti-douleur.

Malheureusement, un médicament ne traite pas la cause réelle du problème. Le corps n’ayant pas pu éliminer ses déchets, des maladies aiguës peuvent apparaitre (les maladies en « ite ») :

  • Sinusite
  • Cystite
  • Rhinite
  • Bronchite
  • Otite
  • Conjonctivite
  • Gastrite

Encore une fois, les médicaments traiteront les symptômes mais pas la cause. Le corps n’ayant toujours pas pu éliminer ses déchets (les médicaments stoppant ce nettoyage) va continuer à en accumuler : l’inflammation chronique s’installe tout doucement et les maladies qui peuvent en découler sont :

  • Maladies auto-immunes (maladie coeliaque, maladie de Crohn,…) 
  • Diabète
  • Maladies cardio-vasculaires (Infarctus du myocarde, hypertension, angine de poitrine)
  • Maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson)
  • Cancers

J’aime beaucoup l’approche de la naturopathe Irène Grosjean, qui dit souvent on a appris à éteindre les voyants rouges sans se demander pourquoi ils se sont allumés.

Comment prévenir l’inflammation chronique ?

« La maladie n’est que la conséquence de nos habitudes de vie » Hippocrate

La maladie apparait lorsque toutes les conditions sont idéales à son développement. Très souvent, elle résulte d’un déséquilibre interne et la maladie (« mal-a-dit ») est là pour nous faire prendre conscience qu’il est temps de restaurer l’équilibre.

C’est là où notre hygiène de vie a toute son importance ! L’alimentation peut être une solution anti-inflammatoire, combinée à un mode de plus sain et serein (bouger, gérer son stress et ses émotions). Viser son poids santé (le surpoids entraine de l’inflammation) et prendre soin de son microbiote sont d’autres pistes à mettre en place.

Le constat est sans appel : 20% des décès est lié à l’alimentation !

Selon le Dr Jean Seignalet, la majorité des maladies chroniques ont pour origine l’alimentation moderne.

Une réforme alimentaire peut aider à prévenir cet état inflammatoire et donc les maladies qui y sont associées. Quand la maladie est déjà en place, elle peut contribuer à soulager voire améliorer certains symptômes !

Notre alimentation telle qu’on la connait aujourd’hui est bien différente de celle de nos ancêtres, voire même de nos grands-parents ! Ces derniers consommaient des aliments majoritairement issus de la nature, cultivés localement et surtout très peu transformés. Aujourd’hui, nous consommons majoritairement des produits issus du monde industriel et de l’agriculture intensive. Ajoutons à cela, les lobbys industriels (l’industrie laitière, l’industrie du blé et du sucre), qui jouent un grand rôle dans les problèmes de santé de la société. Cette alimentation ultra-transformée, raffinée et dévitalisée nous prive des nutriments essentiels au bon fonctionnement de notre organisme et l’acidifie, par la même occasion.

Une alimentation saine et anti-inflammatoire, est bénéfique non seulement pour réduire le risque de maladies chroniques, mais aussi pour améliorer l’humeur et la qualité de vie en général

coaching-alimentaire-inflammation-chronique

Réformer son alimentation pourrait, au premier abord, sembler un défi pour bon nombre d’entre nous. Mais il s’agit d’un défi qui pourrait changer littéralement votre vie !

Rééquilibrer son alimentation en profondeur pour tendre vers une alimentation anti-inflammatoire et hypotoxique (riche en fruits et légumes, protéines végétales, omégas 3 et céréales pauvres en gluten et à faible indice glycémique) est le principal remède pour un corps en bonne santé. L’alimentation anti-inflammatoire est un mode de vie et non une stratégie à court terme.

Être accompagné dans sa transition alimentaire peut être une solution pour intégrer les bases, à votre rythme, afin que les résultats soient durables.

Pour redevenir acteur de votre santé et être autonome, il est important d’avoir une approche globale. En effet, il est crucial d’accorder une place de choix à votre alimentation mais aussi à votre mode de vie : bouger, dormir de façon qualitative, gérer son stress et ses émotions,…

Agir dès maintenant et ne pas attendre que la maladie s’installe

Très peu ont conscience de l’importance de l’alimentation dans la prévention de ces maux (et encore moins lorsque la maladie n’a d’apparence aucun lien avec l’alimentation, et pourtant…). Très souvent, cette prise de conscience se fait tardivement, quand la maladie est là.

On voit très souvent beaucoup de personnes entamer une réforme alimentaire dès lors qu’ils apprennent leur maladie. Souvent, cette réforme est plus globale car ils changent aussi leur façon de vivre et de penser.

Pourquoi ne pas mettre tout ça en place dès maintenant pour prévenir ces maux ?


J’espère que cet article vous aura éclairé sur le processus inflammatoire ! N’hésitez pas à me laisser un commentaire, j’y répondrai avec plaisir !

Retrouvez juste après le contenu du programme d’accompagnement en Nutrition Santé & Bien-être mais aussi quelques recettes saines et gourmandes !

Articles recommandés