Cela faisait un petit moment que l’idée de vous partager des clés sur l’alimentation de bébé me trottait dans la tête. Aujourd’hui, je vous partage les essentiels de l’alimentation de mon bébé Charlie ainsi qu’une journée type de ses repas.

Les stories de ses repas publiées sur instagram génèrent pas mal d’interactions et vous êtes nombreuses à me poser des questions sur mon organisation, mes idées, les ingrédients que j’utilise,…

J’espère que cela vous inspirera et vous aidera à diversifier les repas de vos petits bouts !

Attention : Je vous partage ici mon expérience personnelle en tant que maman (je ne suis pas spécialisée dans l’alimentation du bébé) à laquelle j’y ajoute mes connaissances en Nutrition Santé (anti-inflammatoire et hypotoxique)

Je suis très attachée à donner le meilleur pour mon fils et à lui transmettre de bonnes habitudes alimentaires. Néanmoins, je reconnais que les principes de l’alimentation Santé sont parfois difficiles à mettre en place quand nous mangeons chez nos proches qui ont une alimentation « traditionnelle ». Il faut savoir parfois lâcher prise sur quelques repas, sachant que le reste du temps il mange comme nous à la maison.

L’alimentation et l’hygiène de vie jouent un rôle crucial dans la santé et le bien-être du bébé

Les 1000 premiers jours de la vie sont les plus importants pour le bébé.  Ces derniers débutent dès la conception jusqu’à ses 2 ans. Pourquoi sont-ils si importants ?

Tout simplement car son capital santé futur se construit majoritairement pendant ces 1000 premiers jours. Plus l’alimentation et l’hygiène de vie durant ces derniers sont bonnes, plus l’enfant aura de chance :

  • d’être en bonne santé
  • d’être plus résistant aux agressions extérieures (bactéries, virus,…)
  • et surtout d’éviter l’apparition de maladies plus ou moins graves.

Cela ne veut pas dire que tout est perdu si vous n’avez pas fait attention (ou ne saviez pas) ! Il n’est jamais trop tard pour rectifier son alimentation 😉

En donnant les bons nutriments et en suivant certains principes (associations alimentaires, équilibre acido-basique,…) pendant votre grossesse puis dès la naissance jusqu’aux 2 ans, cela favorise :

  • un bon « terrain »,
  • un meilleur microbiote intestinal
  • et donc une meilleure immunité et une meilleure santé sur le long terme tout en prévenant les maladies !

En plus de cela, vous lui transmettez les meilleures habitudes alimentaires qui lui seront bénéfiques tout au long de sa vie 🙂

Notez également que l’alimentation et l’hygiène de vie doivent constituer votre priorité bien avant la conception ! Ces deux points favorisent une meilleure qualité des ovules et des spermatozoïdes : la santé du futur bébé n’en sera que meilleure. De plus, avoir une bonne alimentation augmente les chances de concevoir et réduit donc l’infertilité.

Les principes de la Nutrition Santé 

Charlie a maintenant 2 ans et mange comme nous à tous les repas. Je fais juste attention aux quantités adaptées pour son âge, suit mon instinct de maman et SURTOUT, je reste à l’écoute de ses besoins !

La sensation de satiété est naturellement présente dès la naissance, votre bébé sait mieux que personne ses besoins ! Il est donc inutile de le forcer à finir son assiette ou de lui donner à manger « par habitude » car c’est l’heure de manger…cela pourrait sur le long terme lui faire perdre cette sensation de satiété (comme bon nombre d’entre nous). Laissez-le être à l’écoute de ses sensations et de ses besoins.

Au quotidien, nous avons donc adopté une alimentation anti-inflammatoire et hypotoxique.

L’idée est d’adopter une alimentation qui limite l’entrée de toxique au sein de l’organisme. Les toxiques encrassent et fatiguent le corps qui peinent à les éliminer quand elles sont nombreuses (et l’alimentation « traditionnelle » dite moderne est bourrée de toxiques en tout genre…)

L’alimentation anti-inflammatoire a pour objectif de limiter/éviter l’inflammation, responsable de nombreuses maladies (voir l’article : L’inflammation chronique, responsable des grands fléaux de notre société).
Cette alimentation permet également de prendre soin de son microbiote en favorisant les probiotiques naturels issus de l’alimentation et des prébiotiques (nourrissent les bactéries de la flore intestinale).

Voici quelques points clés :

  • Favoriser les cuissons douces
  • Privilégier les aliments à Index Glycémique bas (pour éviter les pics de glycémie qui fatiguent l’organisme et favorise l’inflammation)
  • Bannir les mauvais sucres et les remplacer par des sucres naturels
  • Maintenir l’équilibre acido-basique en augmentant les apports en aliments alcalinisant et en réduisant ceux acidifiant (un terrain « acide » est un terrain favorable à l’inflammation et donc aux maladies)
  • Faire la part belle au végétal et aux bons gras
  • Eviter certaines associations alimentaires qui entrainent des fermentations intestinales et créent des toxines supplémentaires

J’incorpore également plusieurs superaliments à ses menus, en les variant de temps en temps selon les besoins du moment, la saison,…pour booster ses apports nutritionnels.

Mon organisation

Je prends le temps une fois par semaine de réaliser mes menus à l’avance et je note également les repas de Charlie. Cela me permet d’être plus sereine en semaine et de faire mes courses en fonction de mes besoins.

Je réalise majoritairement mes courses :

  • chez un maraicher local pour les légumes de saison,
  • à Grand Frais pour la qualité de leurs fruits et légumes et produits frais
  • Les féculents, produits secs et condiments alimentaires sont achetés en magasin BIO (Biocoop principalement)

Une journée type des repas

En pratique, cela donne sur une journée :

(Notez bien que ce menu reflète l’alimentation actuelle de Charlie qui varie tous les jours, les semaines,…selon ses envies)

Au petit-déjeuner

  • 250ml de lait végétal non sucré et enrichi en calcium (épeautre, noisettes, amandes) additionné ou non de poudre de cacao non sucré et cru
  • 1 tartine craquante au sarrasin (Pain des Fleurs) avec un peu de purée d’amandes blanches, quelques rondelles de bananes écrasées. Je parsème de temps en temps de la spiruline en poudre
  • 1 kiwi vert ou jaune coupé en quartiers

Au déjeuner, un repas végétarien

  • Un velouté de Champignons & châtaigne, persil frais mixé
  • Une poêlée de quinoa aux légumes d’automne & fêta
  • Une compote Pomme-Banane
  • alimentation bébé poêlée de quinoa et légumes d'automne

    Au gouter :

    • Un yaourt au lait d’amande avec un peu de sirop d’érable
    • Quelques cubes de mangue fraiche avec de la coco râpée
    • De temps en temps, un gâteau maison comme ce petit cookie au chocolat sans beurre

    Au diner, un repas non végétarien  

    • Un quartier d’avocat écrasé avec de la coriandre et du jus de citron, un peu de légumes lactofermentés  ou un jus de légumes à l’extracteur
    • Un poisson cuit à la vapeur accompagné de légumes de saison rôtis au four.
    • Il ne mange quasiment jamais de dessert (pas d’inquiétude, le dessert n’est jamais obligatoire)

    Enfin, pour maximiser les bienfaits de ce type d’alimentation, je fais attention aux associations alimentaires. La grande erreur est de mélanger trop d’aliments différents qui demandent beaucoup d’énergie à l’organisme pour être digérés. Cela entraine des coups de pompe, une baisse de vitalité sur le long terme, des problèmes digestifs, une création de toxines supplémentaires…

    Je ne souhaite pas rentrer dans le détail mais sachez que lors de mes accompagnements nous abordons ce sujet.

    Le petit plus à ne pas oublier 

    J’ajoute automatiquement un filet d’huile végétale de qualité, riche en oméga 3. Pour cela, j’utilise l’huile spéciale bébé de la marque quintessens à raison d’une cuillère à café par repas (mélangée à la compote le midi et au plat le soir). Elle est géniale car elle est composée de 5 huiles pressées à froid (colza, tournesol oléique, tournesol, lin et huile marine) adaptées aux enfants de 4 à 36 mois. Cela permet d’optimiser leurs apports en oméga 3, 6 et 9. Elle est une bonne source de DHA, un acide gras essentiel pour le développement du cerveau et riche en Vitamine E. Vous la trouverez facilement en magasin BIO.

    J’espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas à commenter si vous avez des questions 😊

    A très bientôt !

    Amandine

    Pour découvrir le programme d’accompagnement en Nutrition santé et bien-être et/ou mes coachings à domicile, c’est juste ici !